Compte rendu du Grand Rendez-vous Bruno Le Maire – Pack Présidentielle

Mercredi 21 Septembre

Bruno Le Maire, député de l’Eure, a rencontré les journalistes de l’AJIS dans le cadre du « Pack Présidentielle » et présenté son « contrat présidentiel ».

Dialogue social 

« J’ai participé à la rédaction de la loi Larcher. Toutefois, l’article L.1 du code du travail ne permet pas d’avancer les réformes et de prendre des décisions urgentes », a souligné Bruno Le Maire qui propose d’abroger cette disposition. « Je discute avec les syndicats, tous les syndicats, mais maintenant pas une fois que je suis au pouvoir. Je crois au syndicalisme de salariés, pas à un syndicalisme politique ». 

Compte pénibilité 

« Je remplacerai le compte pénibilité par un dispositif de prévention ; il s’agit d’un sujet de justice sociale très important mais le compte pénibilité est une usine à gaz ». 

Contrat à durée déterminée 

Bruno Le Maire propose un CDD renouvelable 5 fois sur une durée maximale de 3 ans avec une hausse progressive de la prime de précarité. « Je propose un système de garantie bancaire et une caution pour les loyers. La garantie serait assurée par l’Etat via la Caisse des dépôts et consignations ».

Contrats aidés et nouveau « emplois rebond »

A la place des actuels contrats aidés, Bruno Le Maire propose des « emplois rebonds ». « Les contrats aidés sont signés à 80% dans le secteur public, contrairement aux emplois rebond qui s’adresseront aux entreprises. Ils seront réservés aux personnes les plus fragiles. Il faut tendre la main à ceux qui ont été cassés par la vie ». Ces emplois rebonds seront rémunérés à hauteur de 5 euros par heure et dans la limite de 20 heures. Il n’y aura pas d’exigence en termes de qualification et de formation. 

Durée du travail 

« Je fais le pari de la liberté d’organisation, a expliqué Bruno Le Maire. Beaucoup d’entreprises se sont adaptées aux 35 heures ; elles redoutent une nouvelle durée légale qui risquerait de remettre du désordre dans les entreprises. Beaucoup d’entreprises choisiront de rester aux 35 heures », pronostique-t-il. 

Formation professionnelle

« Je veux supprimer les Opca ; c’est un système coûteux et inefficace. Avec la révolution digitale, il faut gagner en qualification. Les versements seront directement faits à la Caisse des dépôts et consignations. Le compte personnel de formation sera libellé en heures et non eu euros et abondé selon le niveau de qualification ». 

Apprentissage 

« Je souhaite une réforme éducative dans les dix prochaines années et que l’apprentissage devienne une voie d’excellence. Il y a un problème culturel majeur ; or, c’est la seule vraie réponse au chômage des jeunes. Bruno Le Maire propose de fusionner les lycées professionnels, les CFA et les Greta pour en faire des « écoles de métiers ». 

Santé 

« Les dépenses de santé augmenteront sous mon quinquennat ; c’est le coût des techniques nouvelles. Les économies seront réalisées via la responsabilisation du patient, la réduction des dépenses de fonctionnement et la réduction des effectifs du ministère de la santé et des ARS ». Bruno Le Maire chiffre ces économies à 16 milliards d’euros. 

Voici la dédicace laissée par Bruno Le Maire sur le Livre d'Or de l'AJIS à l'issue de la rencontre :
« Merci pour votre accueil et pour cette discussion de fond sur des sujets qui me tiennent à cœur,
Très amicalement
Bruno Le Maire »

Crédit photo : Bernard Domergue