Présentation de la table ronde « Revenu universel : un débat peut en cacher quatre autres »

Lundi 20 Mars

Le revenu universel constitue l’un des débats originaux de cette présidentielle 2017.

Mais derrière ce projet de société, défendu notamment par Benoît Hamon, nombre d’options cruciales doivent encore être arbitrées. Selon les choix adoptés, le revenu universel pourra avoir des déclinaisons très contrastées…

L’Ajis proposait d’explorer quatre questions économiques et sociales sous-jacentes. Veut-on justifier le revenu universel par la robotisation, ou par d’autres logiques économiques ? Faut-il donc le financer en taxant l’automatisation, ou par d’autres ressources plus classiques ? Doit-il remplacer toute autre allocation, ou s’ajouter à des prestations telles que l’AAH ? Espère-t-on enfin s’affranchir du travail, ou faciliter l'insertion professionnelle ?

Pour en débattre, l’Ajis faisait croiser les regards de Julia Cagé, responsable du programme économique de Benoît Hamon, Marc de Basquiat, promoteur du « revenu de liberté pour tous », et Bruno Palier, chercheur en protection sociale.

Crédit photo : Noël Bouttier.